Temps de lecture : 15 minutes

Comment développer une stratégie de marque ?

Créer sa stratégie de marque revient toujours à partir d’une feuille blanche.
Temps de lecture : 15 minutes

Vous souhaitez être identifié et mémorisé comme un acteur de votre marché ? Fédérer vos parties prenantes autour de votre entreprise ? Ou encore, développer la notoriété de celle-ci ? Découvrez comment définir sa stratégie de marque de A à Z à travers toutes les étapes nécessaires à la réalisation d’un branding de qualité.

Pourquoi définir votre stratégie de marque ?

La stratégie de marque est une stratégie long-termiste visant à développer la notoriété et l’image d’une entreprise. Avec l’émergence du digital, les barrières à l’entrée, dans de nombreux secteurs d’activité comme la mode, l’alimentaire ou encore les cosmétiques, se sont levées. Il est de plus en plus difficile d’être sur un marché émergent (stratégie de l’Océan Bleu).

Même s’il est toujours possible d’acquérir artificiellement des clients grâce à l’acquisition payante. Elle-même devenu plus facile d’accès grâce à l’avènement des réseaux sociaux (Facebook Ads, Pinterest Ads, etc.) et des moteurs de recherche (Google Ads, etc.)

Cependant, si votre stratégie marketing ne repose que sur ce genre d’action, vous n’êtes pas sur un modèle sain. En effet, que se passera-t-il si la façon de fonctionner ces plateformes changeait du tout au tout (par exemple avec la mise à jour IOS 14 pour mieux protéger la vie privée des utilisateurs d’Apple) ? Ou si, avec une crise (comme celle du COVID), votre direction vous annonçait qu’il faut réduire les coûts marketing ?

Vous seriez dans l’embarras.

Construire une stratégie de marque, c’est construire un modèle sain.

ATTENTION : je ne dis pas quune stratégie de marque va à lencontre dune stratégie dacquisition. Au contraire, elles se rejoignent.

Mais au-delà d’un modèle saint, construire une stratégie de branding c’est déjà la volonté de vous différencier des autres. Rendre votre marque unique, identifiable et reconnaissable.

Une fois que celle-ci est identifiée par vos clients et l’ensemble de vos parties prenantes, elle sera plus facilement mémorisée. C’est là que nous parlons de notoriété de marque (Def : La notoriété d’une personne, d’un organisme, d’une marque ou d’un produit est sa renommée publique, le fait qu’il soit connu Wikipédia).

Mais l’objectif d’une stratégie de marque ne s’arrête pas là. Après vous être fait connaître auprès de votre cible, il faut la faire adhérer à votre identité. La fédérer autour de valeurs, d’une cause.

C’est ensuite que votre cible passera à l’action et qu’elle deviendra cliente.

Une stratégie de marque efficace repose sur la hiérarchisation des effets

Cette théorie, surnommée la hiérarchisation des effets, par Lavidge et Steiner en 1961, est très utilisée en marketing. Elle permet de prendre conscience de l’importance du branding et de la stratégie qui lui est associée.

Définissez le territoire de votre marque

Le territoire de marque est l’ensemble des éléments qui constituent l’univers de la marque. Il est composé des éléments visuels, mais également des traits de personnalités et la culture de la marque.

Mais avant de créer l’univers visuel de votre marque, vous devez définir comment souhaitez-vous être perçu par vos parties prenantes, quel est l’ADN de votre marque, et quelle est sa vision.

Définir la raison d’être de votre marque :

Avant toute chose, répondez à cette question : pourquoi votre marque existe-t-elle ?

C’est le « why » du cercle d’or de Simon Sinek. D’après lui, les consommateurs n’achètent plus un produit en particulier, ils achètent la raison d’être d’une entreprise. En effet lorsque le consommateur acquiert quelque chose (un nouveau vêtement, un nouveau parfum, une nouvelle formation, etc.) , il investit dans une meilleure image de lui-même : il se rapproche de ce qu’il aimerait être. Il se visualise à travers son achat.

L’élaboration de votre stratégie de marque doit donc commencer par la recherche de votre raison d’être.

Par exemple, chez Com’En Boutique, nous croyons que chaque personne est unique et a un trésor en lui. Notre mission est d’aider chacune de nos parties prenantes à révéler le meilleur de lui-même.

Simon Sinek, lui prend l’exemple d’Apple : « Dans tout ce que nous faisons, nous défions le statu quo. Nous croyons en ce que nous faisons et en une manière de penser différente. ».

Et quand on observe bien la communication d’Apple (avant la mort de Steves Jobs), toute la stratégie de la marque est tournée vers la pensée différente.

Commençons par l’élément central du branding : le logo.

Celui d’Apple représente la pomme croquée d’Adam. Ce qui est une symbolique très forte. En effet, dans l’histoire d’Adam et Eve, Dieu avait ordonné à ces derniers de ne pas goûter la pomme de l’arbre du savoir. En croquant cette pomme, Adam a désobéi à l’ordre du Divin.

En mettant ce symbole au centre de leur branding, Apple exprime son esprit anti conformiste et sa volonté de désobéir au cadre apporté par la société actuelle.

Le logo apple représente leur raison d'être de leur stratégie de marque

Les produits d’Apple découlent eux-mêmes de la raison d’être d’Apple : ils sont pensés différemment. L’interface est différente, les applications sont différentes, même le langage de programmation est différent que celui d’Android ! Chaque détail de la marque remet en question le statu quo de la société dans laquelle nous vivons.

Bien évidemment, vous pouvez avoir recours à des consultants pour vous aider à formuler votre raison d’être, mais celle-ci doit venir de vous, de votre équipe et du fondateur de l’entreprise.

Cette étape est cruciale, car c’est le fondement de votre stratégie de marque. C’est la ligne directrice de votre communication. En effet, communiquer sur son produit fonctionne dans une stratégie d’acquisition (Cf paragraphe ci-dessus), mais cela ne durera pas éternellement.

Avant de continuer les points suivants, je vous invite vivement à réfléchir à la raison d’être de votre entreprise.

Quelle est la juste cause de votre marque ?

ATTENTION : Votre cause nest pas votre raison dêtre !

La juste cause de votre marque est ce vers quoi elle aspire. Cet objectif ne pourra jamais être réalisé entièrement et est un combat perpétuel. Mais n’ayez pas peur, nous vous expliquons comment la définir.

Pour cela, placé vous dans un esprit infini (si vous avez la référence, vous savez déjà que chez Com’En Boutique, nous sommes fans de Simon Sinek !).

Dans quelle direction souhaitez-vous amener votre marque ? C’est une vision à long terme de votre objectif. Celui-ci est directement en lien avec votre raison d’être, il peut être mesuré, mais ne pourra jamais être atteint. Car s’il est atteint, il est fini. Et si c’est le cas, votre marque n’a plus de raison d’exister. Ça serait dommage non ?

Reprenons l’exemple d’Apple (car si nous sommes fans de Simon Senek, lui est fan d’Apple) : la raison d’être d’Apple est la remise en question permanente du statu quo. Mais sa juste cause est de permettre aux créatifs de s’exprimer librement.

Si on analyse la cause d’Apple, nous nous rendons compte que cet objectif n’est pas défini ni dans le temps ni en quantité. Il est donc infini. Et il nous pousse à une quête perpétuelle d’amélioration.

Il est inspirant pour les parties prenantes internes (collaborateurs), mais aussi pour les clients, qui sont bien plus que des simples consommateurs : ce sont des ambassadeurs de la marque qui luttent également pour développer leur créativité jour après jour. C’est là que nous pouvons parler de communauté.

Votre juste cause doit inspirer votre audience à vous suivre dans le même combat. Dans cette dynamique, elle vous défendra et vous aidera à vous améliorer en permanence.

Vous me direz : « Apple est une marque qui a les moyens d’avoir une juste cause ». Je vous répondrai que nous pouvons tous en avoir une. Chez Com’En Boutique, notre juste cause est de donner sa chance à tous ceux qui souhaitent en saisir l’opportunité.

Ce qui se traduit par :

  • la création de contenu (comme cet article)
  • des missions pro bono,
  • le recrutement de collaborateurs.rices junior.e.s (qui ne sont pas forcément issus d’un grand cursus)
  • la recherche de solutions pour accompagner le mieux possible nos clients qui n’ont pas les moyens de s’offrir une prestation chez une agence comme la nôtre.

Et comme expliqué plus haut, une juste cause pousse à l’amélioration continue des processus, en interne, mais aussi par les apports de l’externe. C’est donc un moteur pour le développement de votre activité. Mais surtout une façon d’inspirer vos différentes parties prenantes dans votre communication.

Qui sont les rivaux dans le combat de votre marque ?

Pepsi et Coca Cola sont des rivaux et cela se traduit dans leur stratégie de marque

Pour qu’une juste cause soit valable, il faut avoir des rivaux. Ce seront les « méchants de votre histoire ». Rival ne veut pas dire mauvais. Cela veut juste dire que votre idée vient remplacer la leur. Vous êtes donc rival.

Avoir un rival est plutôt rassurant, car c’est une base de travail pour répondre à la question suivante : qu’est-ce que nous ne sommes pas ?

Cette question demande une certaine réflexion. En effet, il est facile de savoir ce que l’on est, mais difficile de savoir ce que l’on n’est pas.

Les avantages d’avoir des rivaux :

Avoir un rival c’est être constamment dans une recherche d’amélioration. Prenons exemple de Mac Donald et Burger King. Les deux géants de la restauration rapide sont rivaux. Ils se respectent. Mais leur rivalité les pousse à innover constamment dans leur communication.

Les caractéristiques d’un digne rival :

Votre rival doit être reconnu dans votre secteur d’activité. Il doit être identifiable par tous. Par exemple, le rival d’Apple est Microsoft. Il est mondialement connu (comme Apple) et dispose de sa communauté également.

Mais ce n’est pas forcément un concurrent. Cela peut-être une idée bien connue dans votre secteur d’activité. Par exemple le fonds d’investissement Time For The Planet se bat contre l’idée que la croissance économique ne peut pas être vertueuse pour l’environnement.

Votre rival doit représenter une cause, qui n’est pas la vôtre.

Comment trouver son rival ?

Faites un benchmark du positionnement de marque de vos concurrents et de leur message. À cette étape, l’idée n’est pas d’identifier les bonnes pratiques en termes de design, mais plus d’analyser le message des entreprises dans votre secteur d’activité.

Vous pouvez soit identifié un message revenant régulièrement et qui va à l’encontre de votre cause (dans ce cas-là votre rival sera une idée) soit le message d’un des leaders de votre marché. Mais attention, cette dernière option peut être risquée. Vous serez en position d’outsider, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, mais qui peut s’avérer dangereux si vous n’avez pas les moyens marketings adéquats.

Définir la cible de votre marque :

À qui votre marque doit-elle parler ? Cette question n’est pas aussi simple qu’elle ne paraît. En tant que marketeux, nous savons que plaire à tout le monde c’est plaire à personne.

À cette étape, vous devez savoir à qui votre raison d’être parlera et qui votre cause inspirera.

Pour cela il existe de nombreuses approches. Nous nous concentrerons uniquement sur deux dans ce guide :

Les insights

Les insights sont les perceptions des consommateurs d’un problème ou d’un dilemme irrésolu vis-à-vis d’un produit. Cela est particulièrement intéressant pour la marque, si elle trouve la solution à ce problème et le message qui va avec : c’est ce que l’on appelle le product market fit.

Pour cela, il faut connaître son client. Et cela passe par de la recherche client. Pour cela vous pouvez faire des études auprès de vos clients actuels et des clients de vos concurrents en :

  • leur demandant de répondre à un sondage
  • proposant des entretiens individuels
  • proposant des séances de groupes animés.

À travers cette phase de recherche client, vous pourrez lister les problématiques (ou là) auxquelles votre marque devra répondre. Ces séances vous permettront aussi de mieux comprendre la perception de votre marque et celle de vos concurrents par votre marché.

Le persona

Le persona est le client idéal. Il est une représentation d’un segment de votre marché. Pour l’élaborer, vous devez également passer par une phase de recherche client.

Si vous lancez votre activité, nous vous conseillons de définir votre cible avec des critères démographiques, comportementaux et leurs préférences (méthodes RFM) puis d’aller interroger ces cibles pour établir un ou deux persona.

Si à l’issue de votre recherche client, vous avez obtenu plus de trois persona, c’est que vous avez été trop précis. En général les marques comptent 1 ou deux persona.

Chez Com’En Boutique, nous recommandons de penser à travailler sur une filière fille si votre marque compte plus de deux persona.

Définissez le positionnement de votre marque :

Le positionnement de votre marque répond à une question : comment souhaitez-vous être perçue par vos parties prenantes ?

Votre positionnement doit être défini en une phrase caractérisant votre marque.

Mais avant de rédiger votre positionnement, il est conseillé de réaliser un prisme de marque :

La personnalité de votre marque

C’est la facette interne de votre marque. Elle est assimilée à la personnalité de celle-ci. Pour cela, imaginez votre marque comme une personne à part entière et nommez, dans votre idéal, ses qualités et ses défauts.

La culture de votre marque :

D’où vient-elle ? Quel est son système de valeurs ? Quelles sont ses sources d’inspirations ? Par exemple, une marque comme Feed à une culture sportive, du challenge et de la méritocratie, quand une marque comme le Slip Français à une culture du made in France profondément ancrée.

Mentalisation :

C’est la façon dont les clients s’identifient et se visualisent lorsqu’ils achètent le produit de votre marque.

Le reflet :

C’est l’image extérieure qu’obtient un client après un achat chez une marque. Par exemple, les clients Mercedes achètent l’image de personne stable et ceux d’Audi achètent une image sportive.

La relation :

Sur quoi est fondée la relation avec ses clients ?

Le physique :

C’est l’ensemble des caractéristiques objectives de la marque (nom, identité visuelle, représentation, etc.). Par exemple, Nespresso est associé, par le grand public, à Georges Clooney (et Jean Dujardin aux Etats-Unis).

Rédiger son positionnement :

Une fois votre prisme de marque établit, définissez en une phrase à quel besoin de votre persona répond votre marque et comment s’y prend-elle.

Exemple : Com’En Boutique est une agence qui crée un univers attractif pour les marques s’adressant au grand public afin de faire vivre une véritable histoire à leur client.

Rendre unique sa marque grâce à un univers unique et identifiable :

Sac Suprême mettant en perspective l’univers de la marque

Pourquoi créer un univers autour de votre marque ?

L’objectif d’une stratégie de marque reste de rendre unique celle-ci afin qu’elle soit :

  • Identifiable comme un acteur de son marché
  • Reconnue comme différente de ses concurrents
  • Mémorisée afin de se développer

C’est pour cela qu’il est nécessaire de créer un univers visuel autour de votre marque. De plus au-delà de l’aspect ROIiste que l’on doit à notre société actuelle, vous allez faire vivre une véritable histoire à vos parties prenantes en les transportant dans votre monde.

C’est l’occasion de créer un véritable lien émotionnel avec votre cible et de la fidéliser.

De plus, en créant un univers unique et différenciant, vous développer un nouveau canal d’acquisition : la recommandation. Et je ne vous le dirai jamais assez : le meilleur marketing reste le bouche-à-oreille !

Quelle histoire souhaitez-vous faire vivre à vos clients ?

Il est temps de rédiger l’histoire que vous souhaitez faire vivre à vos parties prenantes. Vous avez bien lu : VOS parties prenantes. Il y aura donc plusieurs histoires à raconter.

Le storytelling de la marque :

Le storytelling de l’entreprise est l’histoire qui met en avant les valeurs et la raison d’être de l’entreprise. Elle reflète son positionnement de marque et les fondamentaux de la culture de l’entreprise. Dans cette histoire, la quête du héros est la juste cause de l’entreprise.

Les management stories :

Ce sont les histoires qui inspirent les équipes de collaborateurs. Elles donnent un sens au travail de chacun et une vision commune à tous.

L’histoire du produit / service :

Les business stories sont là pour mettre en avant une innovation de l’entreprise. Elles expliquent comment l’entreprise a réussi à résoudre une problématique (pour la plupart du temps, celle du client) grâce à son produit/service.

Les témoignages (clients - fournisseurs - collaborateurs) :

Ce sont les histoires qui font office de preuves pour l’argumentaire de l’entreprise.

La recette pour écrire un storytelling qui intéresse :

De nombreux de nos clients ont une histoire qu’ils considèrent comme un storytelling… Mais dans l’utilisation du storytelling, la marque n’est pas le héros !

Pour construire une histoire, il vous faut :

  1. Un héros : quelqu’un à qui votre cible peut s’identifier. C’est là que votre persona est très utile ! Le héros de votre histoire doit avoir l’ensemble des caractéristiques de votre persona afin que la personne qui est touchée par votre communication se sente concernée. C’est pour cela qu’il est essentiel d’identifier à qui s’adresse votre histoire et dans quel contexte (histoire du produit, histoire de la marque ou management stories ? )
  2. Une quête : le héros a un besoin ou une problématique qu’il souhaite répondre. Et il se met en quête pour répondre à ce besoin ou résoudre cette problématique.
  3. Un guide : mais si le héros savait tout faire seul, vous n’aurez pas de raison d’exister ! Le héros c’est votre client, collaborateur ou fournisseur et votre marque son guide ! Oui parce que tout le monde se moque de l’histoire de votre marque !
  4. Un méchant : votre rival ou l’idée qu’il véhicule si vous souhaitez être moins direct…
  5. Des péripéties : autrement il n’y a pas d’histoire… C’est l’occasion de créer un lien d’attachement avec le héros et lui rappeler par où il est passé avant de vous rencontrer. C’est à ce moment que le lien sera le plus fort avec votre marque et qu’un sentiment de confiance se créera. Votre cible aura confiance en vous et ressentira de la colère ou du dégoût face à votre rival. (Attention à ne pas diaboliser le rival : cela n’apporte rien à votre communication !)
  6. Un dénouement : montrer en quoi la collaboration entre votre interlocuteur et votre marque va lui changer la vie. Jouez sur la visualisation, laissez-le s’imaginer comblé grâce au parcours accompli, à la problématique ou au besoin résolu.

Vous l’aurez compris, le storytelling n’est rien de plus qu’une histoire pour enfant adapté à votre marque ! (Ce n’est pas pour rien que notre identité visuelle est basée sur les enfants…).

Le storytelling n’a pas de taille standard, il peut être résumé en 2 phrases (une anecdote managériale par exemple) comme dans un long métrage sur votre entreprise.

Créer une identité visuelle unique et identifiable

Votre identité visuelle correspond au physique du prisme de marque. C’est donc l’ensemble des caractéristiques de votre marque identifiables par vos parties prenantes.

IMPORTANT : Pour un travail de qualité, nous vous recommandons de vous aider du prisme de marque travaillé précédemment. En effet votre identité visuelle est le premier élément qui sera perçu par vos parties prenantes. Il est donc essentiel de créer un univers qui renvoie l’image que vous souhaitiez.

Votre charte graphique :

La charte graphique est l’ensemble des éléments distinctifs de votre marque. Elle contient :

  • Les couleurs de votre marque
  • Les typographies
  • Votre logo
  • Les interdictions liées à votre logo
Votre logo :

Votre logo est l’emblème de votre marque. Il vous permet d’être :

  • identifiable comme un acteur de votre marché
  • reconnaissable (et même de loin !)
  • unique sur votre marché.

Pour la création d’un logo, le simple est le mieux. En effet, il doit être transposable sur l’ensemble de vos supports de communication (print, web, textile).

Remarque : En fonction de votre stratégie de marque, suivre une tendance pour créer son logo/identité visuelle peut s’avérer dangereux. Car une tendance est volatile. Il est donc conseillé d’utiliser des styles intemporels.

Vos patterns

Les patterns sont l’ensemble des motifs propres à votre marque. Ils font partie intégrante de l’identité de votre enseigne et vous permettront d’être reconnaissables et mémorisée.

Exemple : Louis Vuitton est identifiable avec son pattern en damier ou ses motifs uniques :

Des accessoires Louis Vuitton avec les patterns de la marque
Quelques idées en plus pour une identité remarquable :

Associé un personnage à votre identité peut se révéler une très bonne stratégie. Cela humanise votre marque et la rend plus accessible. C’est ce qu’a fait Mac Donald avec Ronald ou encore la lampe de Pixar.

Mac Donald a longtemps utilisé son clown Ronald pour humaniser sa marque.

D'autres leviers pour votre identité de marque...

Le visuel n’est qu’un des 5 sens que possède l’être humain. Vous pouvez jouer sur d’autres sens pour créer une identité autour de votre marque.

L'identité sonore :

De nombreuses marques ont une identité sonore reconnaissable dès le début de la publicité. Prenons par exemple la marque d’assurance MMA. Qui ne connaît pas « 0 blabla 0 tracas MMA » ?

L'identité olfactive :

Vous pouvez également jouer sur le sens de l’odorat dans l’accueil de vos points de vente physiques. C’est ce qu’avait réalisé l’agence Emosens pour le Crédit Agricole Centre-Est.

Mais c’est un concept qui est largement utilisé dans le secteur du luxe et de l’artisanat. En effet, il est prouvé scientifiquement que la création d’un univers olfactif améliore la perception vis-à-vis de la marque.

D’ailleurs, on observe de plus en plus de campagnes d’affichage digitales sur le mobilier urbain utilisant le levier olfactif.

Pour aller plus loin...

Le produit peut lui-même avoir une odeur particulière ou un goût en particulier (dans le secteur de l’alimentaire). Et cela fait partie intégrante de la marque.

Peut-être qu’une texture particulière pour une marque de confection de mode pourrait être signe d’une identité unique…

Rédiger votre brand book

Une fois que vous avez défini votre territoire de marque et son identité, il est temps de tout compiler dans ce que l’on appelle un Brand Book.

Un Brand Book est le document contenant toutes les règles liées à votre marque et son identité visuelle. Il explique également l’interprétation des différents signes distinctifs et leurs utilisations sur les différents supports de la marque.

Il contient :

  • Votre prisme de marque
  • Votre positionnement
  • votre baseline
  • votre promesse
  • Vos valeurs
  • Votre raison d’être
  • Votre pourquoi
  • Votre logo et son explication
  • Votre charte graphique
  • Vos patterns
  • L’utilisation du branding sur les différents supports

Vous devrez partager ce document lorsque vous travaillerez avec des prestataires externes (médias- agence -free-lance) mais également à l’ensemble des collaborateurs.

Il doit porter la vision de votre marque et inspirer l’ensemble de vos équipes pour travailler pour votre cause et votre raison d’être.

Remarque : Évitez le bullshit inutile dans la création de ce document. L’objectif reste d’être inspirant pour vos collaborateurs et non superflus.

Communiquer et développer votre stratégie de marque :

Créer sa marque ou la refondre fait partie de la première étape pour la développer. Il faut désormais communiquer dessus et faire vivre l’histoire que vous transmettez au travers de votre identité visuelle.

Créer une expérience client digne de l'histoire que vous racontez

Avant de faire une campagne publicitaire ou de commencer à communiquer sur votre marque, il faut savoir comment faire vivre l’histoire que vous transmettez à vos clients tout au long de son parcours avec vous. Quelle expérience souhaitez-vous qu’il se souvienne après avoir rencontré votre marque ?

Pour cela, vous devez réfléchir à vos produits mais aussi à la disposition de vos points de ventes. Si vous disposez d’un site internet, il doit aussi faire rentrer l’internaute dans l’univers immersif de votre marque.

Par exemple, lorsque vous rentrez sur le site internet du Grand Tour de Suisse, vous êtes directement projeté dans l’univers du pays.

Créer du contenu et diffusez-le

Une fois que votre positionnement de marque est défini, vous pouvez réfléchir sur quoi communiquer. Pour cela définissez un concept de communication en lien avec votre marque puis définissez des piliers de contenu.

Ces piliers seront vos axes de communication. C’est à travers eux que vous raconterez une histoire, que vous transmettrez vos valeurs à votre audience.

Et puis… Créez. Créez. Créez ! Il n’y a que ça qui compte ! Créez du contenu pour vos audiences. N’oubliez que ce sont eux les héros de l’histoire pas vous, alors racontez des histoires qui les intéressent, qui les touchent. Jouez sur les émotions. Créez un lien affectif entre votre marque et votre audience.

Utiliser la publicité pour développer la notoriété de la marque

Qu’elle soit TV, web, en affichage ou dans la presse, la publicité reste un moyen très percutant pour développer la notoriété de votre marque.

En fonction du média choisit, il faudra miser sur le martelage publicitaire pour augmenter le taux de mémorisation de votre marque et sa notoriété.

Mais attention, la publicité est à double tranchant ! Les campagnes publicitaires peuvent être de véritable flop si elles ne sont pas bien réalisées ou si elles n’ont pas été réfléchies en avance.

C’est pourquoi nous vous conseillons de passer par une agence spécialisée pour la réalisation de vos campagnes.

Vous l’aurez compris, la création d’une marque et l’élaboration de sa stratégie ne sont pas à prendre à la légère. C’est pourquoi, nous vous conseillons de vous faire accompagner tout au long de ce processus, car même si vous disposez d’une équipe de professionnel de la communication dans votre entreprise, avoir un œil extérieur est toujours bénéfique pour ce genre de mission.

Pour avoir plus de conseils pour réussir votre stratégie de marque, inscrivez-vous à notre newsletter « les conseils créa du lundi » 👇🏻👇🏻

Abonnez-vous aux conseils créa du lundi
Marketing par

Si l’article vous a plu, partagez-le  sur votre plateforme préférée 👉🏻

Si l’article vous a plu, partagez-le  sur votre plateforme préférée 👇🏻

2 réflexions sur “Le guide ultime pour votre stratégie de marque”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Un enfant qui a la solution pour mieux communiquer autour de votre marque
Profitez de nos conseils créa avant de partir :)

Recevez chaque lundi des conseils pour mieux communiquer sur votre marque afin de développer sa notoriété et son image auprès des consommateurs

Marketing par