Temps de lecture : 8 minutes

Comment réussir son storytelling ?

enfant-lisant-storytelling

Racontez votre histoire à votre cible, et transmettez des émotions tout en rendant votre image de marque mémorable grâce au storytelling ! Indispensable à votre stratégie de communication, la puissance du storytelling permettra à votre marque d'être unique dans l'imaginaire collectif. Alors, comment réussir son storytelling ?

Dans cet article nous découvrirons :
    Add a header to begin generating the table of contents

    Définir le storytelling

    C'est quoi le storytelling ?

    Le storytelling est l’art de raconter une histoire qui se transmet facilement pour en faire la promotion de sa marque. À l’heure où les entreprises B2B et B2C travaillent avec rigueur leur stratégie de brand content, celles-ci utilisent le storytelling comme vecteur d’information. Réel outil de communication efficace pour atteindre sa cible, il permet de diffuser un message auprès des consommateurs tout en créant de l’émotion. 

    Pour mettre toutes ses chances de son côté et réussir son storytelling, il est important de le travailler pour instaurer une image de marque marquante dans l’esprit de vos clients et susciter l’achat grâce à ce lien. Dans un monde où le flux d’information est omniprésent, le storytelling reste le meilleur moyen pour impacter votre cible et faire la différence sur le marché avec une bonne stratégie suivant des procédés narratifs bien ficelés.

    Mais alors, qui utilise le storytelling ? Tout le monde peut adopter cette technique dans sa stratégie ! 

    Très utilisé par les conférenciers, comme Steve Jobs lors de ses présentations des produits Apple, le storytelling peut également se décliner en différents supports et s’adapter en fonction de votre auditoire.

    S’il s’agit d’un outil puissant, il peut parfois être mal utilisé et ne pas produire les résultats attendus. Nous vous proposons donc quelques astuces pour utiliser au mieux le storytelling dans votre stratégie de marque.

    Pourquoi faire du storytelling ?

    Le storytelling est efficace pour les raisons suivantes : 

    • Capter l’attention de votre audience
    • Leur faire passer un message
    • Augmenter la valeur perçue de votre produit ou service
    • Créer de l’émotion et un lien affectif envers votre marque
    • Générer de la curiosité autour de votre produit ou service 

    D’autant plus, que notre temps d’attention est passé de 12 secondes dans les années 80 à 8 aujourd’hui. Soit moins… qu’un poisson rouge. Le défi est énorme pour attirer l’attention de votre cible et surtout la retenir. En effet, le défi est encore plus grand pour la convaincre d’acheter. C’est pour cela que la communication tient depuis toujours son arme fatale pour le relever. Malheureusement, de nombreuses entreprises n’en ont pas pris conscience.

    Cette arme de communication, c’est le storytelling.

    Les étapes pour réussir son storytelling

    Définissez votre histoire

    Vous, moi, votre marque préférée, du plus petit au plus grand groupe : chacun a son histoire à exploiter et à raconter.

    Pour être totalement objective, certaines peuvent paraître inintéressantes aux yeux d’un public cible mais cela est faux, chacune de ces histoires sont uniques et ont toutes un message différenciant à apporter à leurs auditeurs. L’important, c’est la façon dont votre histoire est ficelée.

    Pour bien définir votre storytelling, vous devez travailler les points suivants :

    Déterminer les objectifs de votre storytelling

    Grâce au storytelling, l’image de votre marque va rentrer en résonance dans l’esprit de vos consommateurs. Comme toute opération web marketing ou de communication, fixez-vous des objectifs. 

    Posez-vous les questions suivantes : 

    • Qu’attendez-vous du storytelling ?
    • Que souhaitez-vous que votre cible fasse ?
    • Qu’est-ce que vous souhaitez réaliser en suivant les étapes du storytelling ? 

    Vous pouvez utiliser la méthode SMART pour les définir : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel.

    Opérationnels ou éditoriaux, vos objectifs doivent émettre une réflexion poussée pour réussir votre storytelling.

    Comprendre la cible de votre storytelling

    Pour susciter l’émotion que vous cherchez à donner à vos consommateurs en utilisant le storytelling, il est primordial pour votre marque de connaître vos clients. Si vous possédez déjà votre marque avec des produits ou services, vous connaissez sûrement vos personas sur le bout des doigts.

    Pour l’intéresser, demandez-vous :

    • Que recherche-t-elle ?
    • Quels sont ses besoins et ses désirs ?

    À savoir que le consommateur est généralement sensible à une histoire à laquelle il peut s’identifier.  Votre storytelling doit reprendre ses codes et son langage tout en véhiculant le message porté par votre marque.

    En identifiant les besoins de vos personas, il sera plus simple pour vous de répandre un message impactant.

    Définissez les émotions à transmettre avec votre storytelling
    • Que souhaitez-vous faire ressentir à votre cible avec votre storytelling ?
    • Quelles émotions ? De la joie ? De la surprise ? De la peur ?

    L’émotion transmise par votre message conduira plus facilement votre clientèle vers le processus d’achat. 

    Dressez le contexte

    Pour que votre audience se projette dans votre storytelling, dressez le contexte de manière détaillé afin d’avoir assez d’éléments : 

    • Quel est le point de départ de votre storytelling ?
    • Où se passe votre storytelling ?
    • Quel est le point d’arrivée de votre storytelling ?

    Fixez les enjeux

    Précédemment, nous avons vu qu’il était compliqué pour les marques de susciter l’intérêt de leur audience dû au surplus d’informations qui circule sur le web. Alors pour capter leur attention, il faut fixer un enjeu fort qui parle à votre cible.

    Ayant réalisé au préalable un travail sur les besoins que votre cible rencontre, votre marque sera en mesure d’être un guide pour l’aider à résoudre sa problématique.

    Par exemple, l’enjeu de votre histoire peut servir à présenter les fonctionnalités de votre nouveau produit qui sortira prochainement.

    Définir sa ligne éditoriale

    Afin de définir votre ligne éditoriale, posez-vous les questions suivantes :

    • Quel est le message que vous souhaitez faire passer à votre cible ?
    • Avec quel ton ? Humoristique, léger, ironique, dramatique, polémique, poétique, corporate ?
    • Utilisation du tutoiement ou vouvoiement ?
    • Votre récit sera construit à la première ou troisième personne ?
    • Quel format utilisé entre la vidéo, le texte et la photo ?
    • Quels canaux de communication allez-vous privilégier ? La télévision, la radio, la presse, sur le web ou sur vos réseaux sociaux ?

    Utilisez les codes de votre cible afin de maintenir une certaine cohérence pour l’accompagner dans sa lecture ou son visionnage. Il est essentiel pour vous de respecter votre ligne éditoriale afin de pousser votre cible à vous suivre ! 

    Respectez une structure narrative

    La structure narrative décrit le cadre de la façon dont on raconte une histoire. C’est ainsi qu’un livre est organisé et comment l’intrigue est dévoilée au lecteur. La plupart des histoires tournent autour d’une seule question qui représente le cœur de l’histoire. En effet, la série d’événements qui suivent pour tenter de répondre à cette question déterminante est ce qui crée votre structure narrative.

    Pour écrire un récit captivant, vous devez respecter le schéma narratif :

    Introduire le héros

    Pour introduire le héros de votre histoire, racontez l’histoire d’un personnage central auquel votre cible va s’identifier. Il faut créer un personnage qui suscite l’identification avec des forces et faiblesses afin de créer un lien émotionnel dès les premiers instants. 

    Pour éviter de perdre votre audience, faites le choix de bien choisir votre héros et vos personnages secondaires qui répondront aux attentes de votre cible.

    Selon votre ligne éditoriale, votre héro peut avoir la position du narrateur (votre marque et entreprise) ou bien se retrouver dans le public cible.

    Si vous désirez raconter l’histoire de votre marque et de votre entreprise, montrez-vous avec vos forces et faiblesses sans sublimer votre personnage. Vous paraîtrez plus authentique auprès de votre audience. 

    Raconter le contexte et la situation initiale

    Posez-vous donc les questions suivantes pour détailler le contexte :

    • Qui sont les personnages principaux et secondaires ? 
    • Quelle est le point de départ ?
    • Quel est le point d’arrivée ?
    • Où se passe l’histoire ?
    • Quel est son problème ? 
    • Quelles sont ses forces et faiblesses ?
    • Qui est le narrateur ? À qui s’adresse-t-il ? 

    L’objectif en racontant le contexte de votre storytelling est de permettre aux lecteurs de se projeter dans votre histoire avec divers éléments. Plus vous détaillerez les composants de votre histoire, plus elle sera crédible aux yeux de votre audience.

    Définir ses rêves et objectifs

    Le personnage principal de votre histoire a des rêves et objectifs à accomplir tout au long de votre histoire.

    Définissez l’objectif principal qui servira de fil conducteur tout au long de votre récit. Par exemple : Harry Potter a pour objectif de combattre Voldemort. Cette quête est en perpétuel mouvement tout le long de l’histoire.

    Les évènements perturbateurs

    Forcément, dans chacune des histoires il y a un méchant qui se bat avec le personnage principal de votre récit. Ce sont les rebondissements qui créent de l’action. Pour une bonne dose de piment, votre intrigue doit être remplie de péripéties que le héros va devoir affronter tout au long de son parcours. 

    Dans le cas d’une marque ou une entreprise, le méchant n’est pas forcément une personne. Il peut s’agir d’un obstacle rencontré sur son parcours, d’un nouveau concept ou produit, ou bien une nouvelle rencontre. 

    Interrogez-vous sur les questions suivantes : 

    • Qu’est-ce qui anéantit les rêves de votre héros ?
    • Qu’est-ce qui heurte le plus votre protagoniste ?
    • Quelles techniques utilisées pour transformer ses faiblesses en une force ?
     

    Inspirez-vous d’Apple, qui a connu de nombreux rebondissements au cours du lancement de sa marque. Bien que certains produits n’aient pas marché, Steve Jobs a su rebondir en étant au fond du trou.

    La marque guide le personnage principal

    Vous avez déjà dû voir ce film ou lire ce livre que vous ne pouvez pas laisser avant de connaître le dénouement. Ici, c’est le même sentiment que vous souhaitez donner à votre cible. Pour ce faire, votre héros est également aidé par un personnage secondaire ou un objet indispensable dans sa quête. Il prend la forme d’un ami, d’un mentor ou d’un guide.

    Pour déjouer les événements perturbateurs créer par le méchant, guidez votre héros ! Qui de mieux placer à part vous pour  accompagner le personnage principal de l’histoire ?  Mettez en avant tout ce qui peut participer à la réussite de votre marque au cours de l’histoire.

    Bien souvent, les personnages secondaires à l’histoire guident le personnage principal pour faire face à ses faiblesses et aux épreuves rencontrer sur son chemin. Ainsi, donnez ce rôle à votre marque en toute authenticité.

    Les péripéties de l'histoire

    Une histoire sans éléments perturbateurs ne vous capterait pas. C’est pareil pour votre audience, ils ont besoin de suivre les embûches que rencontre votre personnage principal sur son chemin pour être captivé par son histoire.

    Pour illustrer nos propos nous allons poursuivre avec la célèbre histoire d’Harry Potter : aurait-il transmis de l’émotion à son public s’il n’avait jamais rencontré d’épreuves sur son chemin ? La réponse est non ! Ce sont les épreuves qu’il a traversées haut la main qui donne toute sa force à un personnage comme Harry Potter : avoir un ennemi comme Voldemort, et Drago Malfoy, tout en ayant des difficultés à maîtriser les sorts indispensables à utiliser pour combattre ses ennemis.

    Harry Potter a su dépasser ses échecs au fil de son parcours malgré les rebondissements que compose son histoire. Écrivez la vôtre en surmontant vos épreuves tout en répondant à la problématique de votre audience. Car, oui vos clients s’identifieront à votre storytelling à condition que celui-ci respecte le schéma narratif.

    Votre héros rencontre de nombreuses péripéties pendant sa quête et les spectateurs se demandent forcément comment va-t-il s’en sortir avec tout ce qui lui tombe dessus.

    La situation finale

    Toutes les histoires ont une fin. Pour la plupart, elles sont bonnes. Pour émouvoir et réussir votre storytelling, offrez la possibilité à votre héros d’avoir les ressources nécessaires pour abattre son ennemi à la fin de sa quête. Votre fin doit être perçue comme satisfaisante aux yeux de votre audience afin de répondre à leurs demandes. À vous de faire ressentir le message que vous souhaitez véhiculer jusqu’à la fin de votre récit.

    De nos jours, marques, entreprise, et productions, ne bouclent pas forcément leur histoire sur une fin terminée et laissent une ouverture. Au fur et à mesure de l’évolution de l’histoire, ils continuent à écrire leur storytelling. De plus, cela laisse libre court à l’imaginaire collectif de votre audience d’imaginer le cours de l’histoire d’un film ou un livre. 

    Continuer de promouvoir cette histoire en insérant un call-to-action pour inciter votre auditoire à vous suivre. Respectez également un fil rouge sur le long terme afin de valoriser votre image grâce à cette stratégie de communication. 

    Utilisez votre storytelling

    Une fois avoir mis en place votre storytelling, choisissez les médias les plus pertinents sur lesquels vous aller le raconter et le diffuser. Télévision, presse, site internet, réseaux sociaux,.. Le choix est large pour atteindre votre objectif. Nous vous recommandons de diffuser votre storytelling sur les réseaux sociaux car ça reste le canal de communication le plus puissant. 

    Votre storytelling touche plus facilement votre cible et peut s’avérer être viral grâce à une diffusion massive propulser par les réseaux sociaux. 

    Pour cibler au mieux votre audience, des outils de ciblage publicitaire sont à votre disposition pour développer une campagne publicitaire afin de promouvoir votre storytelling. Vous pouvez également intégrer des éléments multimédias pour accrocher vos lecteurs.

    Vous l’aurez compris, le storytelling consiste à créer un univers autour de votre entreprise en racontant votre histoire faisant naître des émotions chez votre cible. En s’identifiant à votre histoire et à vos valeurs, vos clients partageront vos contenus plus facilement. Plus votre storytelling sera travaillé, plus elle sera réussie ! 

    Faites preuve de créativité et lancez-vous ! 

    À lire aussi :

    Si l’article vous a plu, partagez-le  sur votre plateforme préférée 👉🏻

    Si l’article vous a plu, partagez-le  sur votre plateforme préférée 👇🏻

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Retour haut de page
    Un enfant qui a la solution pour mieux communiquer autour de votre marque
    Profitez de nos conseils créa avant de partir :)

    Recevez chaque lundi des conseils pour mieux communiquer sur votre marque afin de développer sa notoriété et son image auprès des consommateurs

    Marketing par